Connexion au portail

Vous avez oublié votre mot de passe?

Recupérer votre mot de passe

Se connecter

Christine Dumontet : Questions santé voyage et vaccination

Infirmière

OMS: Lancement d’un projet pilote de vaccination antipaludique au Malawi

24 avril 2019

OMS: Lancement d’un projet pilote de vaccination antipaludique au Malawi

Organisation Mondiale de la Santé: 23 avril 2019,  Communiqué de presse, Genève (extrait)

 

L’OMS se félicite du lancement aujourd’hui par le Gouvernement du Malawi du premier vaccin antipaludique au monde dans le cadre d’un programme pilote historique. Ce pays est le premier des trois pays africains où le vaccin, connu sous le nom de RTS,S, sera mis à la disposition des enfants de moins de 2 ans ; le Ghana et le Kenya introduiront le vaccin dans les semaines à venir. 

 

Le paludisme reste l’une des maladies les plus meurtrières dans le monde, tuant un enfant toutes les deux minutes. La plupart de ces décès surviennent en Afrique, où plus de 250 000 enfants meurent de cette maladie chaque année. Les enfants de moins de 5 ans sont les plus à risque de complications potentiellement mortelles. Dans le monde, le paludisme tue 435 000 personnes par an, pour la plupart des enfants.

 

Après trente ans de recherches, le RTS,S mis au point est le premier et, à ce jour, le seul vaccin qui a démontré pouvoir réduire de manière significative le paludisme chez les enfants. Dans les essais cliniques, ce vaccin a permis de prévenir environ 4 cas de paludisme sur 10, dont 3 cas de paludisme grave potentiellement mortel.

 

Ce programme pilote est conçu pour générer des données probantes et de l’expérience afin d’éclairer les recommandations de l’OMS en matière de politique sur l’utilisation plus large du vaccin antipaludique RTS,S. Il a pour vocation de réduire le nombre de décès parmi les enfants, de favoriser le recours au vaccin, et notamment de voir si les parents amènent leurs enfants à temps pour recevoir les quatre doses nécessaires, et d’évaluer la sécurité du vaccin dans le contexte d’une vaccination systématique.

 

Ce vaccin est un outil complémentaire de lutte contre le paludisme – qui s’ajoute à l’ensemble de mesures de base recommandées par l’OMS pour la prévention du paludisme, notamment l’utilisation systématique de moustiquaires imprégnées d’insecticide, la pulvérisation d’insecticides à l’intérieur des habitations et le recours en temps utile au dépistage et au traitement du paludisme.

 

Source: OMS: Lancement d’un projet pilote de vaccination antipaludique au Malawi