Connexion au portail

Vous avez oublié votre mot de passe?

Recupérer votre mot de passe

Se connecter

Christine Dumontet : Questions santé voyage et vaccination

Présidente Dumontet CSV Inc. Infirmière

Covid-19 et dengue dans le même temps

05 avril 2021

Covid-19 et dengue dans le même temps

Covid-19 et dengue dans le même temps

 

L’Amérique latine connaît l’une des plus importantes épidémies de dengue jamais enregistrée dans la région. Le Brésil, très affecté par l’épidémie de Covid-19, a par exemple recensé plus d’un million de cas et environ 400 décès imputés à la dengue entre janvier et juin 2020. Les départements de Mayotte et de la Guyane – qui font toujours face à une circulation importante de SARS-CoV-2 – sont également dans une situation préoccupante.

 

Des épidémies de dengue importantes, avec plus de 30 000 cas signalés dans les îles de l’océan Indien depuis 2017 (Mayotte et La Réunion) et plus de 15 000 cas dans les îles des Caraïbes (Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Martinique) depuis la fin de l’année 2019.

 

Les régions tempérées de l’hémisphère nord (États-Unis et Europe), particulièrement touchées par la pandémie de Covid-19, sont aussi à risque pour ces arboviroses durant l’été, dans les zones où les moustiques vecteurs Aedes aegypti et/ou Aedes albopictus sont établis. Une transmission autochtone de dengue a par exemple été détectée cet été en France, dans le département de l’Hérault. Aux États-Unis, une vingtaine de cas ont été recensés en Floride.

 

 

La circulation simultanée de la Covid-19 et de la dengue peut entraîner un retard de diagnostic, et donc impacter les soins et les mesures spécifiques à chacune de ces deux maladies.

 

Les deux infections partageant certaines caractéristiques cliniques (fièvre, fatigue, maux de tête…), un diagnostic différentiel est nécessaire.

 

Par ailleurs, la mise en évidence de résultats sérologiques de dengue faussement positifs chez des personnes atteintes de Covid-19 suscite des inquiétudes. Il faut tout faire pour éviter les erreurs de diagnostic ou d’interprétation des tests, aux conséquences dramatiques tant pour les patients que pour les interventions de santé publique (par exemple, le traçage et le dépistage des contacts pour la Covid-19, et la lutte contre les insectes vecteurs pour la dengue).

 

Ces co-infections ne sont naturellement à redouter que dans les pays où les deux virus circulent. Pour l’heure, la Guyane a déclaré le décès d’un adolescent atteint de Covid-19 et de fièvre jaune. La co-infection par le virus de la dengue et le SARS-CoV-2 n’a pour l’instant été documentée que sporadiquement, notamment en Thaïlande, à Singapour et à La Réunion. On peut néanmoins la redouter dans les pays les plus touchés par la dengue, en Asie du Sud-Est et en Amérique du Sud.

 

Et dans des pays comme le Brésil, où les services de santé sont encore perturbés, voire débordés par la pandémie de Covid-19, la coexistence des deux maladies aggrave la situation. Sans compter que plusieurs sérotypes de dengue peuvent circuler en même temps, comme c’est le cas en Guyane ou à La Réunion, d’où la possibilité d’infections secondaires ou même tertiaires et donc de cas cliniques graves.

 

La surveillance épidémiologique de la dengue est également affectée par la mobilisation autour de la Covid-19

 

Source: Voyages Responsables