Connexion au portail

Vous avez oublié votre mot de passe?

Recupérer votre mot de passe

Se connecter

Christine Dumontet : Questions santé voyage et vaccination

Infirmière

Espagne: Chikungunya

17 juin 2019

Espagne: Chikungunya

Les autorités sanitaires espagnoles ont confirmé (par des médias, en espagnol) trois cas de chikungunya à Alicante.

 

Les trois personnes résident en Islande et ont été diagnostiquées après leur retour d'Espagne.

 

Un autre cas possible chez un membre de la même famille vivant en Norvège fait actuellement l'objet d'une enquête.

 

En Europe méridionale, le chikungunya est transmis par le moustique tigre asiatique Aedes albopictus. 

 

Le chikungunya est une maladie due à un virus (arbovirus) transmis par les moustiques. Le nom de cette zoonose (maladie animale transmissible à l’homme) signifie en Makondé « marcher courbé », décrivant l’attitude des personnes atteintes par le virus. Ces moustiques sont diurnes avec un pic d’activité en début et en fin de journée. Le moustique prélève le virus en piquant une personne atteinte de la maladie pendant la phase de virémie et se contamine à son tour. Lors d’une autre piqûre, il peut transmettre le virus à une personne saine.

 

En cas d’apparition brutale de fièvre associée éventuellement à des maux de têtes, de douleurs musculaires et articulaires, il est nécessaire de consulter un médecin pour préciser le diagnostic et se faire prescrire des médicaments adaptés. En effet, certains médicaments, notamment les anti-inflammatoires, peuvent être contre-indiqués (en particulier chez la femme enceinte) ou doivent faire l’objet de précaution d’emploi et d’une posologie adaptée chez l’enfant. 

 

L’apparition de ces symptômes dans les 12 jours suivant le départ d’une zone où circule le chikungunya nécessite de consulter un médecin en lui précisant la destination et les dates du séjour. Rappelons qu’il est impératif de se protéger contre les piqûres de moustique pendant le séjour mais également à l’occasion du retour si les symptômes apparaissent, ceci de façon à éviter une éventuelle transmission.

 

Source: OMS Chikungunia